La cystite aux moments clés de la vie d’une femme

70% des femmes contractent une cystite au cours de leur vie1. Trois pics sont observés à des moments clés de l’existence : au début de l’activité sexuelle, pendant la grossesse et à la ménopause. Bien que ces infections urinaires soient très fréquentes, elles sont en général sans gravité si traitées rapidement.

La cystite « lune de miel » 

La cystite lune de miel est une inflammation de la vessie touchant essentiellement les jeunes femmes ayant des rapports sexuels.  Pourquoi « lune de miel » ? Car il s’agit de la cystite des ébats passionnés lors d’une nouvelle rencontre amoureuse ! 

Pourquoi la cystite lune de miel est fréquente chez la jeune femme ?

Les germes présents dans l’organisme féminin, au niveau de la région anale, s’introduisent dans la vessie en remontant l’urètre lors des rapports sexuels. Lors de la pénétration, l’augmentation des frottements facilite la remontée des bactéries vers la vessie.

Bon à savoir

Cette infection urinaire n’est pas une infection sexuellement transmissible car la bactérie responsable est déjà présente dans l’organisme féminin au niveau de l’intestin sous le nom d’Escherichia coli ou E.coli.

Quels sont les symptômes de la cystite lune de miel ?

Les symptômes d’une cystite lune de miel sont les symptômes généraux de l’infection urinaire  :

Comment éviter la cystite lune de miel ?

Les moyens pour prévenir ce type de cystite sont très simples . Mesdames, si vous respectez ces quelques règles, vous empêcherez que votre lune de miel se transforme en cauchemar ! 

Comment éviter la cystite lune de miel ?
  • Vous devez aller aux toilettes au plus tard 15 minutes après chaque rapport sexuel. Le fait d’évacuer les urines élimine aussi les bactéries présentes dans la vessie ou dans l’urètre ;
  • Il ne faut pas passer d’un rapport anal à un rapport vaginal sans nouvelle protection ou sans avoir lavé le sexe de votre partenaire (masculin) ou le sextoy ;
  • Privilégiez la toilette à l’eau tiède ;
  • Essuyez-vous, lavez-vous et séchez-vous de l’avant vers l’arrière ;
  • Il faut boire beaucoup d’eau avant et après les rapports sexuels ;
  • Une hygiène intime excessive avec du savon et des lotions est à déconseiller puisqu’elle déséquilibre le microbiote de la région génitale et fragilise les muqueuses ;
  • Evitez l’usage des crèmes contraceptives spermicides ;
  • Ne prenez pas de douches vaginales et ne savonnez pas l’intérieur du vagin.

Comment traiter la cystite lune de miel ?

Le dispositif médical Femannose®N est un traitement à utiliser en préventif et en curatif. Vous passez un weekend ou une semaine en amoureux ? Pensez à mettre Femannose®N dans votre sac !

De quoi profiter de votre week-end en amoureux !

Infections urinaires chez la femme enceinte

Pourquoi les infections urinaires sont-elles si fréquentes chez la femme enceinte6 ?
Dès le premier semestre de la grossesse, des modifications physico-chimiques interviennent sur les voies urinaires en diminuant leur tonus. De ce fait, vos urines ont tendance à stagner, ce qui favorise les infections.

À partir du second trimestre, l’utérus grossit. Il compresse la vessie et les canaux urinaires. Vous avez souvent envie d’uriner mais vous n’y arrivez pas forcément puisque la vessie n’est pas pleine.  

D’autre part, un diabète transitoire est parfois observé au cours de la grossesse. Ce diabète favorise la survenue d’une infection urinaire.

Comment diagnostiquer et traiter une cystite pendant la grossesse ?

Les infections urinaires sont fréquentes au cours de la grossesse mais elles ne sont pas toujours faciles à identifier. C’est pourquoi, lors des consultations de grossesse, le dépistage de bactéries dans les urines est systématique. Il est pratiqué par test de la bandelette urinaire tous les mois dès le quatrième mois de grossesse. Si le test est positif un examen complémentaire des urines doit être pratiqué en laboratoire7.

En dehors des examens, une femme enceinte qui ressent des symptômes de cystite doit consulter rapidement. Traitée à temps, une cystite est sans danger pour vous ou votre bébé.

Quels sont les risques d’une cystite au cours de la grossesse ?  

La première complication d’une infection urinaire non traitée apparaît lorsque les bactéries présentes dans la vessie remontent jusqu’aux reins, créant une infection urinaire dite « haute » : la pyélonéphrite6. L’hospitalisation initiale est recommandée car les symptômes sont plus importants. Parmi les symptômes les plus fréquents, la personne touchée par une pyélonéphrite peut ressentir :  

Une infection urinaire non traitée peut être à l’origine d’un accouchement prématuré, d’un retard de croissance du fœtus ou parfois d’une infection du fœtus6.

Femannose®N Produit

Femannose®N convient aux femmes enceintes et allaitantes, après un avis médical. Pour traiter un épisode aigu, la posologie est de 3 sachets /jour pendant les 3 premiers jours puis 2 sachets /jour pendant les 4ème et 5ème jours. 

Comment prévenir les cystites au cours de la grossesse ?

La prévention d’une cystite au cours de la grossesse relève des conseils habituels lors de toutes infections urinaires3 :

  • Buvez plus d’un litre et demi d’eau par jour ;
  • Ne retenez pas un besoin d’uriner ;
  • Tenez propres les parties intimes de votre corps en utilisant un gel lavant doux et sans savon ;
  • Urinez rapidement (maximum 15 minutes) après les rapports sexuels ;
  • Après être allée à la selle, essuyez-vous toujours d’avant en arrière ;
  • Portez des sous-vêtements en coton ;
  • Évitez l’utilisation de spermicides.

Pendant la grossesse, il est recommandé de limiter la consommation de café ou d’épices qui peuvent irriter la vessie. Une auto-surveillance avec des bandelettes urinaires peut être proposée aux futures mères6.

Femannose®N Produit

La prise de Femannose®N en prévention pendant la grossesse (après avis médical) est possible et permet de prévenir les cystites et autres infections urinaires simples basses. 

La posologie est d’1 sachet /jour pendant 1 mois, avec possibilité de prolonger au-delà, en faisant une pause de 3 à 5 jours tous les 30 jours de prise. 

Infections urinaires chez la femme ménopausée

Pourquoi sont-elles fréquentes ?

À la ménopause, la production hormonale des ovaires s’arrête. Cette chute du taux d’œstrogènes est associée à deux symptômes qui favorisent les cystites8 :

  • La sécheresse vaginale. Les sécrétions vaginales sont un rempart naturel de l’organisme féminin. Sans cette protection, l’augmentation du risque de cystite est irrémédiable.
  • Le relâchement de l’urètre. L’urètre qui s’affaisse accentue sa proximité avec le vagin ce qui augmente la prédisposition aux infections.

Comment éviter et traiter une cystite à la ménopause ? Avec Femannose®N !

Femannose®N pour la femme ménopausée

Le D-mannose contenu dans Femannose®N est principalement étudié pour ses bienfaits dans le traitement de la cystite, autant de manière préventive que curative.

Femannose®N permet de prévenir les cystites et autres infections urinaires simples basses. Et ce n’est pas son seul intérêt : Femannose®N est également efficace9 pour traiter une infection urinaire aiguë récidivante et ses symptômes.

Femannose®N est un dispositif médical plébiscité par les femmes10 :

Femannose®N Produit
Femannose®N satisfaction

SATISFACTION de 97%

97 % des utilisatrices de Femannose®N sont satisfaites de cette solution efficace9, rapide11 et sûre

Femannose®N efficace

EFFICACE à 96%

96 % des femmes avec cystite et traitées par  Femannose®N l’ont jugé efficace

Femannose®N rapide

RAPIDE : soulagement possible en 24h

1 femme sur 2 ne ressent plus aucune douleur dès les premières 24 heures

1. Odoxa pour Femannose, Les Françaises et la cystite, 2018. 
2. Ameli, Cystite : symptômes et causes, mis à jour février 2021.  
3. Ameli, Prévenir l’infection urinaire et les récidives de cystite, mis à jour novembre 2019. 
4. 1 femme sur 2 ne ressent plus aucune douleur dès les 1ères 24 heures : Yougov pour Klosterfrau, Etude patiente, 2018. 
5. Kranjcec B., Papes D., Altarac S., D-mannose powder for prophylaxis of recurrent urinary tract infections in women: a randomized clinical trial, World Journal of Urology, 32 : 79-84, 2014. 
6. Vidal, Les infections urinaires chez la femme enceinte, mis à jour décembre 2020.  
7. Ameli, Le diagnostic, le traitement et l’évolution de la cystite : Diagnostic et traitement de la cystite de la femme enceinte, mis à jour décembre 2020.  
8. Dr Smets, Ménopause : la cystite n’est pas une fatalité, Medipedia, consulté en septembre 2021.  
9. Jugé efficace par 96% des patientes. Étude patiente sur Femannose®N, Yougov pour Klosterfrau, 2018.  
10. Étude patiente sur Femannose®N, Yougov pour Klosterfrau, 2018.  
11. Jugé rapide car 1 patiente sur 2 ne ressent plus aucune douleur dès les premières 24 heures. Étude patiente sur Femannose®N, Yougov pour Klosterfrau, 2018.