Femannose®N pour le traitement et la prévention des cystites et des autres infections urinaires

simples basses

Tout savoir Cystite : causes, symptômes, risques. Découvrez le traitement naturel pour lutter contre l'infection urinaire.

*Devinez qui est de retour ?

D-Mannose : la molécule naturellement présente dans l'organisme

Traiter les cystites simples, prévenir les récidives : un mode d’action complet

La substance active de Femannose®N est le D-mannose. L’avantage, c’est que cette molécule est produite en petites quantités par notre organisme lui-même – cette substance active ne lui est donc pas étrangère. Si elle fonctionne si bien contre les cystites lorsqu'elle lui est fournie au bon dosage, c'est parce qu'elle empêche les bactéries de se fixer à la vessie et décroche celles déjà fixées. Mais comment cela fonctionne-t-il exactement ?

Femannose®N est un dispositif médical pour le traitement des cystites et des autres infections urinaires simples basses, chez l’homme et chez la femme à partir de 14 ans.  

Grâce à un apport allant jusqu’à 6g de D-mannose /jour, Femannose®N sature la vessie en D-mannose et joue le rôle de leurre pour détourner les bactéries E.coli de la paroi de la vessie, et ce en 3 étapes :

Le saviez-vous ? La cystite est une infection urinaire due à la présence de bactéries appelées Escherichia coli. 9 cystites sur 10 sont dues à cette bactérie E.coli1.

Découvrez la solution Femannose®N

Femannose®N peut limiter le recours aux antibiotiques2

Dans un contexte d’augmentation de l’antibiorésistance, des traitements sans antibiotiques et actifs en phases de traitement ou de prévention sont une alternative de choix.

Si 90 % des cystites sont dues à une infection de la bactérie E.coli, la résistance au traitement antibiotiques peut atteindre près de 50 % selon l’antibiotique prescrit3. Ce chiffre traduit une baisse de l’efficacité de certains antibiotiques contre les bactéries.  

Qu’est-ce que l’antibiorésistance ? Quand une bactérie est antibiorésistance, cela signifie qu’elle est résistance aux antibiotiques. 

Si la définition est très simple, les conséquences de l’antibiorésistance le sont beaucoup moins… Dans le cas de la cystite, les médecins pourraient ne plus avoir de solution médicamenteuse pour lutter contre la maladie infectieuse4.

Femannose®N peut limiter le recours aux antibiotiques
Femannose®N Produit

Femannose®N, disponible sans ordonnance en pharmacie, est un dispositif médical pour le traitement et la prévention des cystites et autres infections urinaires simples basses.

Femannose®N est bien toléré et sans effets secondaires5, il convient à tous dès 14 ans :

HAUTE TOLÉRANCE DE FEMANNOSE N
Femannose®N Efficacité

EFFICACITÉ        +

96% des patientes traitées par Femannose®N, le jugent efficace ! 

Femannose®N Rapidité

RAPIDITÉ        =

1 patiente sur 2 traitée par Femannose®N ne ressent plus aucune douleur dès les premières 24h, et plus de 80 % sont complètement soulagées après 2 à 3 jours de traitement. 

Femannose®N Satisfaction

SATISFACTION6

97% des patientes traitées par Femannose®N sont satisfaites et 97% disent vouloir reprendre Femannose®N lors de leur prochaine crise de cystite. 

Découvrez la solution Femannose®N

Cystite et infection urinaire : quelle différence ?

La cystite est une infection urinaire localisée dans la vessie. On parle d’infection urinaire basse. Une infection urinaire haute touche les reins (pyélonéphrite).  

Pour des raisons essentiellement anatomiques, les petites filles et les femmes sont plus souvent sujettes aux cystites que les garçons ou les hommes.  

Pourquoi ? L’urètre féminin est plus court et s’ouvre au niveau de la vulve, à proximité du vagin et de l’anus, dans un environnement riche en bactéries, même en dehors de toute infection.

Cystite et infection urinaire : quelle différence ?

La cystite : un problème essentiellement féminin ?

Les femmes courent malheureusement un risque assez élevé d'être tôt ou tard victimes d'une cystite : les femmes enceintes, les femmes diabétiques et les femmes péri- et post ménopausées sont particulièrement exposées au risque d’infection urinaire.

  • 70 % des femmes auront une infection urinaire au cours de leur vie7 ;
  • 10 % auront au moins une infection urinaire dans l'année8 ;
  • 44 % des femmes ayant eu une cystite en développeront une 2ème dans l'année, 21 % dans les 6 mois8.

Mais l’infection urinaire n’est pas exclusivement féminine ! Les hommes peuvent également être touchés, même s’il existe de nombreuses différences avec la cystite féminine. Chez l’homme, on parle plutôt d’urétrite ou de prostatite et l’infection peut aussi être sexuellement transmissible. On vous explique tout ! 

En savoir plus sur les infections urinaires chez l’homme

Cystite chronique ou aigüe : les symptômes ne changent pas !

La cystite ou l’infection urinaire est dite aiguë car elle guérit rapidement grâce à un traitement1. Elle est la plupart du temps bénigne mais elle doit tout de même être prise en charge rapidement et efficacement, de risque que les bactéries remontent jusqu’aux reins et causent une pyélonéphrite.  

On parle de cystite / infection urinaire chronique ou récidivante à partir de 4 épisodes aigus sur une année (12 mois glissants)9.

Quels symptômes pour la cystite chronique ou aiguë ?

Qu’on fasse une cystite ou plusieurs, les symptômes sont les mêmes : d’abord une douleur diffuse dans la région de la vessie, puis des brulures violentes en urinant, et enfin une envie pressante et régulière d’aller aux toilettes, alors même que la vessie n’est pas pleine et que seulement quelques gouttes sortent.
Ces premiers signes s’accompagnent généralement de :

Cystite chronique ou aigüe
besoin fréquent d'uriner jour et nuit
douleurs (brûlures) à la miction
douleurs (crampes) dans le bas-ventre
urine trouble à l'odeur désagréable
perte involontaire d'urine
Tout savoir sur les différences et les similarités entre 
la cystite aiguë et la chronique
Infection urinaire

Infection urinaire : attention aux situations à risque !

Excepté certaines maladies qui favorisent la cystite (le diabète, les maladies neurologiques, des malformations de l’appareil urinaire, etc.), des situations de la vie courante augmentent le risque ! Par exemple le stress, le froid et l’hygiène.

Le trop d’hygiène comme le manque d’hygiène s’avèrent délétères : une hygiène intime avec les mauvais produits peut fragiliser les microbiotes de la vessie et du vagin. Conséquence ? les bactéries responsables de la cystite passent sans que les barrières naturelles ne les freinent et elles peuvent alors se multiplier…  

La cystite « Lune de miel »… ah l’amour !

La cystite post coïtale est fréquente. En effet, les bactéries responsables de l’infection urinaire proviennent de l’anus mais transitent par le vagin. Lors de rapports sexuels, les frottements mécaniques facilitent le passage de bactéries du vagin vers l’urètre.
Pourquoi cystite « lune de miel » ? Car il s’agit de la cystite des ébats passionnés lors d’une nouvelle rencontre amoureuse !

Le dispositif médical Femannose®N est un traitement à utiliser en préventif et en curatif. Vous passez un weekend ou une semaine en amoureux ? Pensez à prendre Femannose®N dans votre valise !

La cystite « Lune de miel »… ah l’amour !

* Annonces [Ad] sur Google : jugé efficace par 96% des patientes et jugé rapide car 1 patiente sur 2 ne ressent plus de douleur dès les premières 24 heures – Étude patiente sur Femannose®N, Yougov pour Klosterfrau, 2018.  
1. Ameli, Cystite : symptômes et causes, 2021. 
2. En prévention - Kranjcec B. & al., D-mannose powder for prophylaxis of recurrent urinary tract infections in women : A randomized clinical trial, World Journal of Urology 32, 79-84, 2014.  
3. Observatoire National de l’Epidémiologie de la Résistance Bactérienne aux Antibiotiques (ONERBA) : rapport d’activité 2017, 28, 2018. 
4. INSERM, Résistance aux antibiotiques, un phénomène massif et préoccupant, 2017, modifié en 2018. 
5. Hormis des réactions d’intolérance isolées très rares, pouvant se manifester par des nausées, des ballonnements ou des selles molles. 
6. Étude patiente sur Femannose®N, Yougov pour Klosterfrau, 2018.  
7. Odoxa pour Femannose, Les Françaises et la cystite, 2018. 
8. Nicolle L.E., Uncomplicated urinary tract infection in adults including uncomplicated pyelonephritis, Urologic Clinics of North America, 35 (1) : 1-12, 2008.  
9. Ameli, Prévenir l’infection urinaire et les récidives de cystite, 2019. 

Vous avez une question sur FEMANNOSE® N?

Contactez nous