Femannose D-Mannose
Pour le traitement et la prévention des cystites et autres infections urinaires

Cystite

les groupes à risque et les facteurs de risque
Cystite : les risques de cette infection urinaire chez la femme

Un problème essentiellement féminin

Les jeunes femmes courent malheureusement un risque assez élevé d'être tôt ou tard victimes d'une cystite : 1 femme sur 2 aura une cystite au moins une fois dans sa vie(5) et 20 à 30 % de manière récurrente. Les autres groupes à risque sont les femmes enceintes, les diabétiques et les femmes péri- et post ménopausées. Les hommes âgés et les personnes qui portent une sonde urinaire ont aussi un risque plus élevé.

 

Cystite : tout savoir : causes, risques et symptômes

Pourquoi le diabète favorise la cystite ?

Les diabétiques ont souvent des cystites et, cette fois encore, les femmes sont davantage touchées que les hommes. Quand la glycémie est élevée, les reins laissent passer du sucre dans l'urine. Ce milieu chaud et sucré constitue un terrain idéal pour les bactéries : elles se multiplient plus rapidement et le risque d'infection augmente. De plus, le diabète peut perturber le fonctionnement de la vessie, qui peut ne plus se vider complètement. La présence permanente d'urine dans la vessie favorise aussi les cystites. Chez les diabétiques, la cystite peut être plus difficile à diagnostiquer car elle est souvent indolore.

 

Le froid, l'humidité et des rapports fréquents augmentent le risque

Le stress et le manque de sommeil affaiblissent notre système immunitaire, et le rendent plus sensible aux infections, notamment aux cystites.

D’autres facteurs comme le froid réduisent l'irrigation sanguine, notamment des muqueuses et les rendent plus sensibles aux attaques. Après une séance de natation, il faut donc toujours penser à enfiler un maillot sec !

Enfin, l'un des principaux facteurs de risque de cystite reste malheureusement les rapports sexuels fréquents, qui irritent les muqueuses et favorisent la pénétration des bactéries dans l'urètre par frottements mécaniques.
 

L'hygiène, oui, mais sans excès

Il en va de l’hygiène comme de beaucoup d’autres choses : le trop est l’ennemi du bien. Dans le cas de l’hygiène de la région génitale, il s’agit de préserver son pH. Il est donc recommandé de choisir des savons au pH physiologiquement neutre (pH ente 5 et 6) et de ne pas abuser des savons en général (une fois par semaine maximum).
 

Risque de cystite : qui et pourquoi ?

Groupes à risque

  • Femmes entre 20 et 40 ans
  • Femmes enceintes
  • Femmes péri- et post ménopausées
  • Diabétiques
  • Hommes âgés
  • Patients porteurs d'une sonde urinaire

Facteurs de risque

  • Rapports sexuels fréquents
  • Système immunitaire affaibli par le stress
  • Hygiène intime excessive
  • Froid et humidité
  • Faibles apports hydriques
  • Variations hormonales (grossesse, ménopause)

Femannose®N

Femannose N contient du D-mannose, une molécule qui propose une approche différente du traitement et de la prévention des cystites dès l’âge de 14 ans. Il empêche les bactéries E.Coli de s’accrocher à la vessie et décroche celles déjà fixées.

  • Caractéristiques du produit
    • Femannose®N - une solution pour traiter et prévenir les cystites
    • Mode d’action complet du D-mannose
    • Bonne tolérance
    • Limite le recours aux antibiotiques (en prévention)1
    • Pas de développement de résistance
    • Convient aux femmes enceintes et allaitantes, après avis médical
    • Convient aux diabétiques, après avis médical
    • Produit naturel, végétarien et vegan, sans gluten, lactose et agents
    • conservateurs
    • Arôme framboise naturel
    • Dès 14 ans

Vous avez une question sur Femannose N?